Le bourbon et la bourbonne

Voulez-vous que je vous raconte un petit tour qui m’est arrivé

Pour un garçon de noblesse qui avait de l’argent

S’en allant faire ses emplettes tout droit à Paris

Il rencontre une belle bien plus jeune que lui

 

Je prendrai part à vos peines charmante beauté

C’est à prendre haleine j’en ai grand pitié

Mon cheval est fort sans doute, portera bien deux

Embarque derrière moi en trousse ça ira bien mieux

 

Dès lors ils s’en sont allés chez un cabaretier

L’aubergiste qui est fort honnête les a fait entrer

Pensant que c’était sa femme les a fait monter

Mais dans la plus haute chambre pour se reposer

 

Le bourbon et la bourbonne se sont fait apporter

Un pigeon sur une assiette pour se régaler

Ils ont bien fait la tamponne tard après le souper

Le bourbon et la bourbonne se sont endormis

 

La démone qui n’est point sotte à la pointe du jour

Tirant la plus fine oreille pour bien jouer son tour

Mis la main dans ses poches vola ses louis d’or

Puis elle enfila ses bottes cependant qu’il dort

 

Notre nigaud se réveille restant bien surpris

De ne pas trouver sa belle couchée auprès de lui

Quand il pense à sa bourbonne, sa montre et ses louis d’or

 

Dit que le diable m’emporte, me voilà maudit